Derrière l’image - Le sourire de Sophie Brochu

Quand Josée Panet-Raymond, la rédactrice en chef de l’Itinéraire, m’a demandé de photographier Sophie Brochu pour la couverture du numéro d’avril, j’ai commencé à réfléchir à la façon dont j’allais aborder ce portrait. 

Ma méthode de travail est toujours la même, je laisse monter les mots-clés dans ma petite tempête cérébrale intérieure. Pour Sophie, c’est sans surprise que se sont succédés les mots “leader”, “femme”, “authenticité”, “charisme”, “différence”, “succès”, “engagement”, “chaleur”, “simplicité”, etc. 

Mais quand je fais cet exercice, le même mot revient toujours et s’additionne aux autres, peu importe qui est devant moi: l’intimité. J’ai la conviction qu’un portrait réussi, c’est quand la personne que je photographie abandonne, parfois pour une seule petite seconde, son devoir de paraître. Quand elle te fait le cadeau de laisser apparaître pour un instant sa vérité profonde et intime. Quand elle accepte de l’échapper.

Quand Sophie Brochu est arrivée, elle a validé très vite la liste des mots-clés qui étaient sortis de mon petit brainstorm. La présidente d’Hydro Québec était chaleureuse, authentique et désarmante de simplicité.

Et puis l’entretien a commencé avec Agathe Melançon, camelot à l’Itinéraire (métro Lionel-Groulx) et amoureuse des mots. C’était la première fois de sa vie qu’Agathe faisait une entrevue. Moi je me promenais dans la pièce et je prenais quelques photos.

Sophie Brochu, présidente d’Hydro Québec

En écoutant les deux femmes dans cette rencontre improbable, un mot a effacé tous les autres: la bonté. La générosité, oui, mais avec ce quelque chose de plus et d’indicible qui te fait réaliser que ce qui anime Sophie Brochu, c’est une profonde bonté et c’est ce qui devra ressortir du portrait que tu feras d’elle après l’entrevue.

Dans son éditorial du numéro d’avril, Josée Panet-Raymond relate cette anecdote:
”[…] D’ailleurs, l’une des questions posées pouvait être interprétée à deux niveaux. Sophie a alors demandé à Agathe comment elle devait y répondre. Cette dernière lui a dit : « Réponds avec ton cœur ».”

J’ai la conviction que le sourire de Sophie sur la photo de couverture, qui laisse apparaître, je crois,  cette bonté que j’ai ressenti pendant l’entrevue, je le dois à Agathe qui a su créer un lien unique et intime avec Sophie Brochu.

Agathe Melançon et Sophie Brochu

Pour faire un don à l’Itinéraire ou acheter des cartes-repas, cliquez ici.

___________________________________________________________________________
À lire aussi: Derrière l’image - Une couverture atypique pour le Figaro Magazine

Using Format